Lettre UNSA FCS à Rami Baitieh, nouveau directeur Carrefour France

Déclaration du 01 juillet 2020

Ce qui nous fait plaisir Mr BAITIEH. c’est que vous venez du terrain, vous pouvez comprendre ainsi les problématiques « d’en bas ».

Il y a 20 ans, chez carrefour, nous avions le quart d’heure d’avance, aujourd’hui, nous avons plutôt le quart d’heure de retard !

On doit faire plus avec beaucoup moins de bras, les équipes sont épuisées moralement et physiquement. A force de tirer sur la corde, elle va finir par se casser.

Tout à l’heure dans votre discours, vous nous avez dit que votre priorité était de ramener les clients au sommet de la pyramide mais aussi les employés. C’est tout à votre honneur mais aujourd’hui, les employés sont plutôt tout en bas de la pyramide. Vous avez aussi dit que vous aviez besoin de nous, c’est très bien. mais il faut commencer par nous écouter.

Nous sommes vos partenaires sociaux, et pour l’UNSA FCS le mot partenaire prend tout son sens.

Il faut qu’a la direction, vous soyez plus réactif.

Trop de manque de transparence de la part de la direction, le moral des salariés est au plus bas, on a l’impression que vous pensez plus aux actionnaires qu’au bien être des salariés.

Pour l’UNSA FCS, la stratégie de carrefour ne doit pas se faire aux dépens des salariés.

Depuis des années, on avance et on recule constamment.
Mr BAITIEH, vous avez redressé tous les pays où vous êtes passé, l’UNSA FCS espère que vous en ferez de même pour la France.

Nous avons plus que jamais besoin de changements positifs qui pour une fois doivent aller dans le sens de la justice sociale.

Accédez à la lettre originale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *